Première course de la rentrée, dans une ambiance de savane accentuée par la sécheresse palpable à chaque pas, oppressante, d’autant plus que la chaleur est revenue, lourde, étouffante. 7 kilomètres.